Les mariages forcés de mineures en France

Elles partirent 70 000 mariées de force et par une prompte lecture se retrouvèrent  beaucoup moins en arrivant au port

Y’a un site qui s’appelle L’important et qui fait une sorte de synthèse ? sélection ? des infos pour les réseaux sociaux.

Avec des titres qui attirent l’oeil, l’indignation, la stupéfaction ou n’importe quoi qui fait cliquer le lectorat pour qu’il retweete, like ou autres actes conditionnés sur les réseaux sociaux. J’ai chopé l’info dans un tweet du blog d’info féministe (tendance journaliste donc pas radicale) les Martiennes (je tweete pas, je m’informe, essentiellement sur… le féminisme, étonnant non ?)

Et voici un joli titre à faire buzzer les racistes : « 70.000 mineures concernées par le mariage forcé en France ». Oups, étonnée (70 000 mineures mariées de force ? en France ?) 240 000 mariages dans l’année, plus d’un quart concernerait des gamines violées ? J’extrapole, y’ a pas marqué « chaque année ». C’est peut-être un stock, pas un flux. Je clique (ah ah ah). L’article émane de RTL.

On y trouve : « Selon le site du ministère belge des Affaires étrangères, les jeunes filles de moins de 18 ans menacées d’être mariées de force dans l’Hexagone sont 70.000 chaque année. »

Habile non ? De 70 000 concernées dans le titre, on vient de passer subtilement à 70 000 menacées. Mais c’est bien chaque année.

Reclique vers la Belgique. L’article date d’octobre…. 2014. La situation n’a pas dû changer beaucoup. Rien sur la France.

Je me dis que le lien est faux, je cherche des infos plus récentes de cette campagne contre les mariages d’enfants.  Tu noteras qu’on dit toujours « mariages d’enfants » pour parler de « mariage de fillettes essentiellement ». Comme ça, l’oppression patriarcale est plus discrète.

Clique, clique, clique. Sur le site de Planbelgique qui anime cette campagne, un article de samedi 17 octobre, plutôt intéressant. Mais pas trace des 70 000 filles menacées en France. Des chiffres aussi, mais toujours rien sur nos 70 000 victimes…

Je me résous à demander à Internet. Ça me prend un peu de temps parce que tout le monde reprend ce nombre sans citer sa source. Le diplo me donne et la source, et le mensonge.

Le chiffre initial vient d’un rapport de 2003 du Haut (mauvais) Conseil à l’Intégration « Selon les chiffres convergents rassemblés par les associations que le HCI a auditionnées, plus de 70 000 adolescentes seraient concernées par des mariages forcés en France. »

Donc le nombre n’est pas d’origine belge. Et il date de 2003.  Et il était au conditionnel.

Ce nombre de 70 000 se retrouvent à différentes époques, sur le site de différents journaux. Plus de 10 ans qu’il tourne… ….  Avec des fois l’ajout de « chaque année ».  Donc circule le fait que 70 000 filles sont menacées / ou victimes de mariages forcés chaque année ou au total. Imprécis pour le moins.

L’article du Diplo à un lien mort vers le site de l’assoce Pénombre qui cherche la petite bête dans les nombres. Et on y trouve ça.  « Retour sur le site de l’ Insee. 60 millions d’habitants, 25 % de moins de 20 ans, 6 % d’étrangers. Évidemment il me manque des billes, je fais quelques hypothèses : répartition homogène par âge des moins de 20 ans, des garçons et des filles. Et, oh ! miracle, j’arrive à environ 70 000 filles étrangères de 15 à 18 ans … Ne hurlez pas tout de suite, les étrangers en France comptent quelques Belges chez qui la pratique du mariage forcé est réduite, et la nationalité française englobe des gens d’origine africaine chez qui elle est plus répandue. Mais il n’y a pas de statistiques administrative par origine géographique au delà de la première génération en France, et les gens du HCI, avec les mêmes sources, ont dû faire le même calcul que moi. »

Un seul mariage forcé, c’est déjà beaucoup trop. La bonne nouvelle c’est que le nombre diminue. Regarde donc les stats de l’INED. Tu seras étonné-e par le pourcentage de femmes pas immigrées du tout qui ont subi un mariage forcé.

Conclusion ? Certains médias racontent n’importent quoi… Les réseaux sociaux sont capables de propager n’importe quoi. Fais comme moi, n’accepte jamais sans recherche une statistique non sourcée. Et si elle est sourcée, vérifie aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>